Rechercher

Blouses Blanches Contre le PASS SANITAIRE et l’obligation vaccinale

Le COLLECTIF BLOUSES BLANCHES prend acte des décisions politiques concernant l’obligation qui est faite au personnel des établissements sanitaires, sociaux et médico sociaux de se faire vacciner.


Le COLLECTIF BLOUSES BLANCHES rappelle que, si la vaccination a pour objet la protection universelle, le gouvernement doit en faciliter l’accès à toutes et tous, tout en laissant à chaque individu la liberté de choisir et doit demander avec les autres pays la levée des brevets sur les vaccins pour que l’ensemble de la population mondiale puisse en bénéficier. Au-delà de la vaccination, c’est l’ensemble des moyens de prévention et de soin qui doivent rester accessibles, notamment pour les plus précaires (traitements, tests PCR, lieux de consultation...).


Contre le pass sanitaire


Le COLLECTIF BLOUSES BLANCHES se positionne contre le pass sanitaire qui se construit avec des menaces fortes pour celles et ceux qui hésitent à se vacciner (pertes de salaires, mises à pied, suspension de contrat de travail...).


Le COLLECTIF BLOUSES BLANCHES prend également acte de la mise en place du pass vaccinal pour l’ensemble de la population, ce qui revient en fait à une obligation vaccinale pour tous qui ne dit pas son nom. Bien entendu Le COLLECTIF BLOUSES BLANCHES regrette que le gouvernement ait choisi le mode punitif, plutôt que l’aspect pédagogique pour convaincre les personnels concernés.


Le COLLECTIF BLOUSES BLANCHES rappelle qu’il y a quelques temps en arrière, les personnels étaient contraints de travailler sans les équipements de protection individuelle adaptés et que y compris avec un test positif sans symptômes, ils étaient amenés à continuer d’exercer leur travail.


L’injonction du gouvernement et la brutalité de l’annonce qui consiste à envisager de ne plus rémunérer les agents qui seraient récalcitrants à la vaccination, ne sont pas acceptables. Cette loi est une nouvelle attaque contre le droit du travail. Les nouvelles dérogations qui y sont faites ouvrent un précédent dangereux. Elles permettent à l’employeur la possibilité de sanctions (la suspension du contrat de travail et de la rémunération par l’employeur), pour un motif qui devrait relever du secret médical et de la compétence de la médecine du travail. Ceux et surtout celles qui étaient premiers de corvées, travaillant, même malades du COVID, sans aucune protection lors de la première vague, seront cette fois-ci les premiers sanctionnés ! C’est inacceptable.


Pour les patients comme pour les soignants, le danger à l’hôpital est bien réel, nous le dénonçons depuis des années. Il est la conséquence de l’austérité qui nous a été imposée (fermetures de lits, suppressions de postes, industrialisation des soins, marchandisation de nos établissements) et des mensonges d’Etat pour en couvrir la dégradation des conditions de travail et de soins qui en découlent. S’il est devenu dangereux de se faire soigner, ce n’est pas à cause des soignants mais à cause de ceux qui les maltraitent !


Les inquiétudes quant aux attaques violentes et autoritaires du gouvernement contre la démocratie et nos libertés sont légitimes. Les mobilisations actuelles en faveur de la liberté de choix vaccinal et contre le pass sanitaire sont en lien avec les attaques menées précédemment et nous ne laisserons pas les ennemis de la liberté que sont les mouvements d’extrême-droite et/ou complotistes les détourner !


Le COLLECTIF BLOUSES BLANCHES demande au gouvernement de reconsidérer sa position, notamment sur les pénalités financières qui ont été imposées aux personnels, qui de par les effets de la vaccination ont été en dans l’obligation d’être en arrêt de travail.


Le COLLECTIF BLOUSES BLANCHES revendique dans le cadre de la vaccination devenue obligatoire que l’Etat employeur prenne toutes ses responsabilités par la reconnaissance pleine et entière de la Covid en maladie professionnelle, mais également en ce qui concerne les accidents vaccinaux potentiels.


Le COLLECTIF BLOUSES BLANCHES, appelle sur ces bases à participer aux mobilisations sociales et de défense des libertés qui se construisent.


Rejoignez nous aussi sur les réseaux sociaux ICI

Signez la Pétition ICI






187 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout